Petits plaisirs pour les yeux

J’ose le dire, j’ai le goût du merveilleux. Comme un reste d’enfance. Il n’y a pas de création sans cela (Romain Gary). 

 

Je craque devant l’emballé et l’enrobé !  Ca me fait l’effet d’une ondée chaude sur la peau, d’un verre de bulles entre amis, d’un câlin de ma Zazie  ou d’un marshmallow tapissé de chocolat. Juste comme cela.

Péché avoué, Chez la fille du boucher, on s’émerveille alors devant  :

  • le packaging de l’oncle José (José Gourmet)
  • les conserves emballées  par les amoureuses des pêcheurs du Nord (Cego do Maio)
  • les messages épicés et osés des confitures du Ribatejo (Um grama/ O melhor do Ribatejo)
  • le nid de l’hirondelle de Bordallo Pinheiro (A vida portugesa)
  • les atouts charmeurs des sirènes (Miss Can)
  • les azulejos du Douro (Carb)

Petits plaisirs pour les yeux.

Note à moi-même : ne pas oublier d’allonger la liste Outre Atlantique. Les petits Belges de  Supersec, par exemple, ne sont pas en reste !