Pipaillon

Nom d’un épicier ! Que ces confitures sont bonnes ! Petits pots léchés jusqu’à la dernière larme.

Catherine Bodson, tombée dans la marmite en cuivre de la grand-mère Aline de Lacuisine, est à l’origine d’une reconversion réussie dans l’art de « marmeler ». Ses confitures sont à son image : rockeuses, zestées, entières et généreuses.

Et rien qu’à lire leurs étiquettes, nos neurones et nos sens se régalent déjà : Rhubarbra Streisand (rhubarbe),  Hot Mango (mangues et piment d’espelette), God Save the Quince (coings et oranges), Deep purple (myrtilles), Queen Mother (reines claudes), …

Pipaillon, c’est un concentré de bonne humeur régressive et de créativité en bocal. Une gamme bio  complétée par tapenades, chutneys et citrons confits, à découvrir Chez la fille du boucher (au gré des récoltes locales et des arrivages d’agrumes de Sicile).

ou    Chez Pipaillon – Brussels 

Les craquages de la fille du boucher : Zesty Pear Killer (poires et gingembre) ou Sweet Velvet (amandes et abricots) en accord avec un fromage de chèvre frais et Mango Unchained pour une touche pop’ dans mes salades de légumineuses.

 

***************************************

Post-it à moi-même  : ne pas oublier de demander à Catherine  sa cape de wonderboss ainsi que sa recette quotidienne et  multivitaminée du succès 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *